Le prestigieux Prix Francqui 2014 récompense le spécialiste en pneumologie Bart Lambrecht (VIB, UGent) pour sa recherche innovante sur l’asthme et les réactions allergiques

Le prestigieux Prix Francqui 2014 récompense le spécialiste en pneumologie Bart Lambrecht (VIB, UGent) pour sa recherche innovante sur l’asthme et les réactions allergiques

Jeudi 15 mai 2014 — Bruxelles – Le Prix Francqui est décerné cette année au Professeur Bart Lambrecht, pneumologue à l’hôpital universitaire de Gand (UZ Gent) et chercheur à l’Institut flamand de Biotechnologie (VIB) et à l’UGent. Le lauréat est une figure influente et mondialement connue dans le secteur de la recherche sur l’asthme et les allergies. Ces deux affections sont plus que jamais présentes aujourd’hui, si bien que l’on peut parler d’une véritable épidémie. En Europe, un enfant sur trois souffre d’allergies et un enfant sur huit présente les symptômes de l’asthme. La recherche innovante du Professeur Lambrecht à propos des mécanismes d’émergence de l’allergie et de l’asthme est déterminante pour la prévention, le traitement, et la guérison de ces affections. C’est pour cette raison que le jury d’experts internationaux renommés, dont le lauréat du prix Nobel Tim Hunt, a décidé de remettre le Prix Francqui à ce scientifique d’exception. Cette prestigieuse récompense est décernée chaque année par la Fondation Francqui et met à l’honneur un scientifique belge pour son travail remarquable, qui se voit gratifier d’un montant de 250.000 euros pour ses recherches. La remise officielle du Prix Francqui 2014 se tiendra le 11 juin. Le Professeur Bart Lambrecht recevra son prix des mains de Sa Majesté le Roi Philippe.

L’homme qui jetait des ponts entre les disciplines et les nations

Bart Lambrecht occupe le poste de directeur du Centre de Recherche sur l'Inflammation à l’Institut flamand de Biotechnologie (VIB), qui réunit des chercheurs en sciences de la vie au sein d’un même institut grâce à une collaboration entre 4 partenaires universitaires et un important programme de financement. Ceci leur permet de se concentrer sur des recherches poussées et d’en tirer des applications concrètes. Le Professeur Lambrecht est à la tête d’une équipe composée de profils divers, tels que des biologistes, médecins, pharmaciens, ingénieurs, biotechnologues et mathématiciens, qui portent ensemble leur attention sur l’émergence et le traitement d’inflammations à l’origine de l’asthme, ainsi que, par exemple, des rhumatismes et du psoriasis. Par son approche multidisciplinaire, il réconcilie la médecine clinique et le monde de la recherche. Bart Lambrecht estime que combiner multidisciplinarité et collaboration internationale est essentiel pour aboutir à des avancées scientifiques. Son propre travail en est la plus belle preuve. Le Professeur Bart Lambrecht a lui-même bénéficié d’une formation tant médicale que biomédicale au sein des universités de Gand, Sydney et Rotterdam.

Des avancées significatives pour les patients souffrant d’asthme et d’allergies

Les recherches du Professeur Lambrecht permettent aujourd’hui de mieux comprendre comment l’allergie et l’asthme se développent. Bart Lambrecht a ainsi découvert que les allergies proviennent du fait que des cellules dendritiques reconnaissent des antigènes. Ces cellules agissent comme des alarmes; elles détectent les corps étrangers et font en sorte, avec les cellules des muqueuses, qu’une allergie se déclare. Le Professeur Lambrecht a également montré que certaines cellules dendritiques peuvent freiner une réaction allergique. Ses recherches ont par ailleurs conduit à une meilleure connaissance du rôle de facteurs de risque génétiques et de facteurs environnementaux. La fumée de cigarettes, des infections virales et des polluants atmosphériques peuvent ainsi provoquer une allergie ou de l’asthme chez un individu. Bart Lambrecht pense que ceci s’explique entre autres par l’hygiène que nous poussons de nos jours à l’extrême : “Nous vivons dans un monde aseptisé dans lequel nous ne sommes plus que peu confrontés à des infections sérieuses, qui sont pourtant nécessaires pour ajuster correctement notre système immunitaire. En l’absence de pression infectieuse, le système immunitaire peut réagir à des éléments inoffensifs tels que des allergènes présents dans l’air. Il s’agit dès lors in fine de ‘rééduquer’ le système immunitaire, afin qu’il réagisse à nouveau de façon appropriée face aux acariens domestiques ou au pollen de graminées.” Les cellules dendritiques jouent également un rôle dans l’asthme persistant chez un patient déjà atteint. En les retirant des voies respiratoires affectées, il est possible de soigner totalement l’inflammation et de faire disparaitre tous les symptômes de l’asthme. Des médicaments peuvent être à terme développés sur cette base pour contrer les allergies et l’asthme.

Un prix prestigieux

Le Prix Francqui est parfois qualifié de « prix Nobel belge » en raison de son riche passé et de son caractère international. La Fondation Francqui a été créée en 1932 par le diplomate belge Emile Francqui et le président des Etats-Unis de l’époque, Herbert Hoover. Tous deux ont investi, après la Première Guerre mondiale, dans diverses organisations scientifiques afin de stimuler la recherche en Belgique. Le conseil d’administration pluridisciplinaire de la fondation est aujourd’hui présidé par le ministre d’Etat Mark Eyskens et l’administrateur délégué Pierre Van Moerbeke, lui-même lauréat du prix Francqui.

Chaque année, la Fondation Francqui octroie tour à tour un prix de 250.000 euros à un scientifique des sciences exactes, des sciences humaines et des sciences biologiques et médicales. Plusieurs lauréats du Prix Francqui se sont par la suite également vu décerner des prix internationaux, voire le prix Nobel pour certains d’entre eux, comme en 2013 le physicien François Englert.

La remise officielle du Prix Francqui 2014 se tiendra le 11 juin. Le lauréat recevra son prix des mains de Sa Majesté le Roi Philippe.