L’historienne de l’art Barbara Baert (KU Leuven) se voit décerner le prestigieux Prix Francqui 2016 des mains de Sa Majesté le Roi

Le Roi Philippe a remis le Prix Francqui 2016, consacré cette année aux sciences humaines, à l’historienne de l’art Barbara Baert, professeur en Histoire de l’Art à la KU Leuven. Son travail en iconologie porte sur la culture de l’image et sur le culte des reliques au Moyen Âge. Ces deux thèmes lui ont permis d’étudier l’humain de très près puisqu’elle s’est concentrée sur l’expérience sensorielle, la santé, la mort et la vie. Barbara Baert a étudié ces motifs universels avec beaucoup de courage et dans un cadre qui dépasse les frontières historiques, géographiques et culturelles. Le jury, composé d’experts internationaux renommés a décidé d’attribuer le Prix Francqui 2016 à cette historienne d’art exceptionnelle pour son approche audacieuse et pour son travail novateur en iconologie.

Pour plus d’informations sur la Prix Francqui, les membres du jury et la lauréate, le Professeur Barbara Baert, veuillez trouver ci-joint le dossier de presse.

Veuillez trouver ci-après les photos de l'événement :

Contactez-nous
Koen François Whyte
Koen François Whyte
A propos de Fondation Francqui

Un prix prestigieux

Le prix Francqui est parfois aussi appelé le « prix Nobel belge », ce qui s’explique par l’histoire riche et le caractère international de ce prix. La Fondation Francqui a été créée en 1932 par le diplomate belge Émile Francqui et le président américain de l’époque, Herbert Hoover. À l’issue de la Première Guerre mondiale, tous deux ont investi dans diverses organisations scientifiques afin de stimuler la recherche en Belgique. Aujourd’hui, le conseil d’administration multidisciplinaire de la Fondation est présidé par le Président d’Honneur du Conseil européen et ministre d’État Herman Van Rompuy, ainsi que par l’Administrateur-Délégué et Professeur Pierre Van Moerbeke, lui-même ancien lauréat du prix Francqui.

Chaque année, la Fondation Francqui octroie une somme de 250.000 euros à un scientifique issu tour à tour des sciences exactes, des sciences humaines et des sciences biologiques et médicales. Plusieurs lauréats du prix Francqui ont par la suite reçu des prix internationaux, et parfois même le prix Nobel. C’est ainsi que les lauréats belges du prix Nobel de chimie, de médecine et de physique Ilya Prigogine, Christian de Duve et François Englert ont respectivement remporté le Prix Francqui en 1955, 1960 et 1982.